top of page

Histoire d'un shoot - Marre de la censure 1/2

La Censure sur Instagram : Entre Protection et Hypocrisie

Et vous, que pensez-vous de la censure sur Instagram ? Mon point de vue est assez contradictoire. D'un côté, je comprends la nécessité de protéger les enfants des images érotiques ou violentes sur ce réseau social public. Le volume de contenu publié chaque jour nécessite des robots pour filtrer, ce qui est compréhensible. De l'autre, en tant qu'artiste, j'ai passé des heures à dessiner des modèles en "nu vivant", étudiant le corps humain sous toutes ses formes. Dans les musées, à certaines époques de l'art, la nudité est perçue comme une œuvre relevant du divin, un hommage à la beauté naturelle du corps humain. Même dans des époques de morale stricte, la nudité artistique a résisté. Mais sur Instagram, c'est une autre histoire. Leur censure est non seulement contre-nature, mais aussi hypocrite. Comment expliquer qu'une image suggestive, à peine voilée par quelques centimètres de tissu dans des poses vulgaires, passe sans problème, alors qu'une œuvre d'art délicate montrant un bout de téton féminin est immédiatement supprimée ? Et ne parlons pas de votre compte relégué dans les profondeurs du "contenu inapproprié". Le paradoxe également réside dans l'audience incroyable que réalise les images de nus, likes, commentaires, et le peu de réactions à des images plus habillées.


La Prohibition : Un Parallèle Historique

Cette censure ressemble à la prohibition de l'alcool aux États-Unis entre 1920 et 1933. Initialement, la prohibition visait à éviter les violences et à augmenter la moralité, mais elle a eu des conséquences inattendues. La fermeture des établissements légaux de vente d'alcool a conduit à la prolifération des bars clandestins, les fameux "speakeasies". La production d'alcool est tombée aux mains de criminels, notamment des organisations comme celle d'Al Capone, qui contrôlaient la fabrication et la distribution d'alcool de contrebande. Cette situation a non seulement conduit à une augmentation de la criminalité, mais aussi à la consommation d'alcools frelatés, souvent dangereux pour la santé.

La prohibition a paradoxalement enrichi la pègre et a échappé à tout contrôle gouvernemental, montrant que l'interdiction stricte d'un comportement peut souvent avoir des effets contraires à ceux recherchés.


L'Industrie de la Pornographie : Un Paradoxe de la Censure

En réalité, la censure sur Instagram n'empêche pas l'industrie de la pornographie de prospérer. Au contraire, cette industrie connaît une croissance continue. Selon un rapport de l'ATSA, l'industrie de la pornographie génère environ 97 milliards de dollars de revenus annuels dans le monde. Rien qu'aux États-Unis, elle représente environ 12 milliards de dollars. Des plateformes comme Pornhub reçoivent des milliards de visites chaque année, malgré les efforts de censure sur des réseaux sociaux plus mainstream comme Instagram. La censure d'Instagram empêche-t-elle vraiment l'accès à des contenus explicites ? Non, elle semble plutôt pousser les utilisateurs vers d'autres plateformes. De mon point de vue, l'enjeu est plus éducatif que prohibitif. En termes d'éducation, je préfère de loin l'approche artistique qui sublime la beauté même dans des approches érotiques plus libérées, plutôt que de développer une pseudo-censure qui semble provoquer l'effet inverse. Développez l'interdit, et vous développerez le désir de le contourner !


La contrainte créative

Pourtant, depuis 2011, Instagram a été un outil incroyable de connexion pour moi. J’y ai rencontré des modèles, des artistes, des danseuses, des maquilleuses, et chaque collaboration a été une aventure formidable. Mais ce « prix à payer » pour être sur cette plateforme me semble parfois exorbitant. Censurer les corps féminins à ce point est devenu insupportable. D'ailleurs, pourquoi au juste un téton masculin est-il acceptable, alors qu’un téton féminin ne l’est pas ? C'est profondément misogyne ! Cette censure puritaine m’échappe et je la subis comme une contrainte. Mais comme toute contrainte, elle peut devenir une source de créativité. On peut même dire que sans contrainte, aucune créativité n'est possible.


Un jour, avec une amie modèle @erin_epll, je lui ai proposé un shoot pour représenter un monde où la nudité serait parfaitement intégrée à notre société. Les situations devaient être liées à la vie quotidienne : les transports, le supermarché, le macdo, ou un stand Covid ! Voici quelques images du résultat de ce shoot enthousiasmant, avec une pointe d'humour et d'ironie !



Si vous aimez ces "Histoires d'un shoot" n'hésitez pas à liker et commenter.


A bientôt !


Yohann



Posts récents

Voir tout

2 comentários


Merci pour tout ces partages , ce qui est malheureusement rare dans le monde " artistique " ! Ce qui me rappelle une situation que ma compagne a vécu il y a quelques années . elle est peintre , et elle était rentrée dans une galerie pour voir des tableaux qui lui plaisaient beaucoup . Elle demanda au peintre si il pouvait lui dire quelle était sa technique pour en effet qu'il y avait sur ses toile . Je précise qu'elle n'avait pas du tout l'intention de reproduire la même chose ! Le peintre lui répondit ceci " secret d'artiste "

Le partage , cet homme n'en avait cure !!!


Curtir
Yohann Elhadad
Yohann Elhadad
18 de jun.
Respondendo a

Merci Eric pour ce partage justement personnellement je me suis toujours senti beaucoup trop créatif pour avoir peur du partage ou de la copie - l’avarice entraine le retrait - la générosité elle génère l’abondance :)

Curtir
bottom of page